Digidoseur+++

img_2553-border

Cet article est dédié à la description et mise en place du système Digidoseur+++ commercialisé par Neo3plus dans mon bac, un Red Sea Max 130

Site officiel : http://www.neo3plus.com
Notice : Format pdf

————————————————————————

Qu’est-ce que le Digidoseur+++ ?

C’est un système automatisé qui permet de piloter jusqu’à 8 pompes péristaltiques. Bien que 6 puissent être installées sur le même boitier, ce dernier peut être raccordé à un autre pour atteindre le chiffre de 8.

Source Wikipédia
Péristaltique : Une pompe péristaltique est une pompe utilisée pour les liquides et les gaz. Le liquide est contenu dans un tube flexible, il est entraîné par un système pressant le tube à l’intérieur de la pompe. Ce processus, qui a pour nom le péristaltisme, est naturel dans divers systèmes biologiques comme celui du tube digestif.

Ce système permet la distribution dans un bac de différents produits, avec pour chacun un réglage personnalisé de la quantité de liquide à distribuer et de la fréquence. Il possède depuis 2009, une alarme qui vous préviendra si votre réservoir est vide (par calcul du contenant moins la quantité de liquide distribué), ainsi que d’une marche manuelle pour chaque pompe. Ce dernier mode a pour moi l’avantage de pouvoir amorcer la pompe et de procéder assez rapidement au réglage de chaque pompe.

Il fonctionne en 12 volts ce qui est un avantage en matière de sécurité, et utilise des tubes de 2mm en Novoprène que vous pouvez achetés chez Néo3plus. Au niveau des caractéristiques, le fabricant annonce un débit nominal de 38 ml/min

Que faire du Digidoseur+++ ?

En débutant l’aquariophilie l’année dernière, j’ai assez rapidement compris que certains éléments ou équipements étaient réellement indispensables, d’autres beaucoup moins. Ainsi, aujourd’hui il me parait impossible de me passer d’un osmolateur pour compenser l’évaporation de l’eau. Ce système permet de s’affranchir de cette corvée (soyons honnêtes), et sur un autre plan du fait de son action permamente, il permet au bac de conserver une stabilité du paramètre de salinité. En conclusion : confort et stabilité.

Par la suite, durant le peuplement du bac j’ai du comme tout aquariophile récifaliste me pencher sur le cas de la supplémentation, c’est à dire compenser la consommation par les organismes de certains éléments contenus dans l’eau de mer afin d’assurer un bon développement et survie de ces derniers. (article : http://www.faquamer.net/index.php?t=question&id=16).

Pour effectuer cette supplémentation, différentes solutions techniques existent : réacteur à calcaire (RAC), réacteur à hydroxyde (RAH), bi-solutions du commerce, changements d’eau, et une mystérieuse méthode dite Balling du nom de son inventeur Hans Werber Balling.

A lire :

img_2646-border

Après pas mal de lecture, j’ai opté pour la méthode Balling en utilisant les produits distribués par Tridacna. Ceci implique la distribution quotidienne de 3 solutions séparées à 3 intervalles horaires différents.

Voir notice d’utilisation des produits Calcium/KH (1+2+3)  de Tridacna : http://www.tridacna.fr/catalog/images/File/Tridacna%20CALCIUMKH7.pdf

Dans le cas présent, Tridacna conseille comme horaires de distribution 7h, 17h et 20h. Difficile à réaliser de façon manuelle… Aussi, il recommande l’utilisation d’un système automatisé et c’est ici que le Digidoseur entre donc en action.

Son rôle sera donc de distribuer les 3 solutions (Ca, Kh, eau de mer) chacune à l’horaire précisé et ce chaque jour, ce qui aura les mêmes avantages qu’avec l’osmolateur :

  • confort pour l’aquariophile qui n’aura plus à se soucier de la distribution des solutions même durant ses absences
  • stabilité du milieu marin car la supplémentation sera très régulière et évitera les effets « yoyo »

Ne pas oublier aussi, qu’avec l’ajouts de pompes supplémentaires (par défaut elles sont au nombre de 3), il est possible aussi de supplémenter des oligo-éléments, du magnésium ou tout autre produit souhaité par l’aquariophile.

Pourquoi choisir Digidoseur+++ plutot qu’un système Grotech ou IKS ?

Pour répondre en toute franchise, plusieurs éléments ont décidé de mon choix après un travail de prospection et de comparaison assez long, durant lequel j’ai fouillé les forums pour des retours d’expérience.

  • Tout d’abord une excellente réputation sur les différents forums aquariophiles que je parcoure
  • Ensuite et pour des raisons de sécurité, je voulais un système fonctionnant en basse tension (12v)
  • Bien entendu le budget, c’était un élément clé dans mon cas et Neo3plus se positionne très bien à 284€, ex Grotech 400€, Iks 346€ pour les pompes uniquement, Aqua Medic 300€
  • Enfin, Neo3plus est un matériel français fabriqué en France (Alsace) par une PME

Initialement, ce sont les éléments qui m’ont décidé quant aux choix de ce produit. Argument final, Neo3plus a accepté un partenariat avec mon blog.

Le produit est aussi en évolution permanente et profite du retour des utilisateurs. Je suppose que cela est rendu possible aussi par la structure réduite de la société, cela autorise une grande autonomie et adaptation. Les pompes étant je crois assemblées à la commande.

Mise en place du Digidoseur dans le Red Sea Max 130

img_2548-border1 img_2549-border img_2550-border

A la réception, je constate que l’emballage est soignée. Le Digidoseur+++ est composé du boitier principal, d’un bloc d’alimenation 12 volts, d’un mètre de tube par pompe – dans mon cas j’ai commandé 8 mètres au total pour plus de confort, une notice de montage et d’utilisation.

La façade avant du boitier possède un affichage lumineux à deux chiffres, deux boutons de commande (> et +). Les pompes sont déjà assemblées et montées.

img_2552-border img_2553-border1 img_2555-border1

En retournant le boitier, on remarque deux pattes de fixation qui peuvent être tournées et vissées pour maintenir le Digidoseur+++ sur une paroi.

Première chose à faire et commande indiquée dans la notice, il faut étalonner chacun des pompes. C’est à dire savoir avec précision quel quantité de liquide est distribuée sur une période de temps donnée.

Lors d’une première mise en place, il est indiqué qu’il faut « rayer » avec du papier de verre l’axe des pompes pour éviter je pense tout patinage. Pour ce faire rien de plus simple, il suffit d’ouvrir la caissette de la pompe et de procéder puis de remonter, cela prend quelques secondes au plus.

Ensuite, je conseille de faire l’étalonnage avant l’installation du boitier dans votre meuble. Installez le matériel confortablement sur une table avec un petit récipient gradué (j’ai utilisé ceux de mes tests colorimétriques). Le but du jeu est double :

  • repérer l’entrée/sortie du liquide au niveau de la pompe et marquer le tube de sortie par exemple, en profiter pour numéroter la pompe pour référence ultérieure lors des réglages
  • déclencer chaque pompe (en modifiant l’heure de distribution) et mesurer la quantité réelle de liquide distribuée. Le but sera d’indiquer au Digidoseur combien de temps il faut pour distribuer 10 ml et de modifier le pas de chaque pompe en conséquence

Une fois ce premier réglage fait, l’identification des tubes et pompes terminés, l’installation du boitier est possible, le reste ne concernera que le réglage de la date, l’heure et les programmations des pompes.

J’ai installé le Digidoseur+++ dans la partie inférieure du meuble et sur la droite. Sur l’arrière je dispose les 3 solutions pour le balling. Ceci était nécessaire car ma réserve d’eau (10 l) prend la moitié de l’espace. J’avais aussi besoin de hauteur pour disposer les bouteilles des solutions, et envisager d’en ajouter par la suite (Mg, Oligo-élements, etc.).

Les tubes circulent suspendus dans des petites ventouses collées à l’étagère au-dessus. Ils sont aussi solidarisés par des colliers en plastique jaunes. Cette solution tout simple évite d’avoir des tuyaux qui traînent au sol et permet de réajuster facilement les longueurs si besoin.

Au niveau de la distribution, j’ai choisi de faire arriver les 3 tuyaux au niveau de la décantation du Red Sea Max et du compartiment jouxtant celui du chauffage. L’avantage est d’avoir chaque goutte immédiatement diluée par le courant à cet endroit qui rejoint les deux pompes de 550 l/h qui rejetent l’eau dans le bac. Diffusion immédiate sans concentration du produit.

img_2624-border img_2627-border img_2628-border

img_2632-border img_2641-border img_2642-border

Les 3 tuyaux arrivent dans la décantation par l’espace réservé à l’origine dans le Red Sea Max aux tuyaux du refroidisseur externe, ils sont maintenus par une bague jaune et chaque tube est maintenu ensuite dans un trou sur une petite plaque en plastique directement collée avec de la cyano sur la baguette couvrant les fils électriques. Cette petite plaque plastique est une récupération d’un élement Tunze mais peut-être facilement fabriquée maison. L’avantage est que chaque tuyau est séparé et n’entre pas en contact, ce qui doit être évité avec les solutions distribuées.

Une petite vidéo pour illustrer cette étape :

Etape suivante, la préparation des bouteilles de solution. Pour faire simple un perçage à la perceuse sans fil dans le bouchon, juste pour pouvoir faire passer le tuyau jusqu’au fond de la bouteille

img_2645-border img_2675-border

Puis fixation du boitier avec de simples vis à l’aide des deux pattes de fixation situées à l’arrière de ce dernier. Pour éviter toute vibration inutile, j’ai disposé un morceau de carton entre le boitier et la cloison.

Réglages du Digidoseur+++ et mise en marche

Ne restait plus qu’à brancher le Digidoseur+++ puis ajuster l’heure et la date. A partir de la mise en marche, ces deux paramètres ne cessent de s’afficher et de clignoter ce qui permet de vérifier que l’unité est bien en fonctionnement.

Ensuite, j’ai raccordé mes tuyaux aux trois pompes et utilisé la marche manuelle sur chacune des pompes pour remplir de liquide chaque tuyau et chasser l’air.

Dernière étape, la programmation de chaque pompe. Je ne vais pas trop décrire ce passage car la documentation est très claire à ce sujet. Sachez que les paramètres suivants seront à régler dans l’ordre :

  1. marche manuelle on/off (pour amorcer les pompes et remplir les tubes)
  2. réglage de la quantité de liquide en ml
  3. étalonnage de la pompe (dans mon cas 1.2)
  4. fractionnement de la dose distribuée
  5. volume du réservoir (utilisé pour l’alarme niveau bas)
  6. jour de distribution
  7. heure de distribution
  8. minutes

Exemple de programmation pour la distribution de 25 ml d’une solution chaque jour à 19h. 

  1. off
  2. 25
  3. selon votre pompe
  4. 1 (on veut 1 fractionnement c’est à dire 1 seule distribution)
  5. 1.0 (soit 1 litre dans mon cas, utilisé uniquement pour l’alarme théorique de bas niveau)
  6. TJ
  7. 19
  8. 00

Illustration vidéo :

Retour d’expérience

Un premier retour d’expérience est possible après presque 2 mois d’utilisation. Tout d’abord au niveau confort, ici pas de surprise je suis totalement libéré de la contrainte du goutte à goutte. Que j’y pense ou non, le système le gère à ma place. Ma seule action consiste à vérifier le contenu des bouteilles de solution pour éviter d’être à sec, encore que l’alarme devrait m’avertir… Mais il faut bien faire quelque chose non ? 😉

Au niveau des paramètres, la chose finalement la plus importante. Alors ici c’est simple, c’est le jour et la nuit. Je tenais un suivi de ces derniers sur une feuille excel depuis l’été 2008, et malgré tous mes efforts je n’arrivais pas à éviter un certain effet yoyo avec une ou deux supplémentations par semaine.

Depuis la mise en oeuvre du Digidoseur+++, les paramètres sont d’une très grande stabilité et mes contrôles hebdomadaires ne font que me le confirmer. Mes coraux ont repris une croissance régulière et semblent tous très bien se porter y compris les SPS et LPS.

La machine est globalement assez silencieuse, les distributions sont de toute façon brèves et ne provoquent qu’un petit « ronflement » très peu bruyant comparé au reste de la machinerie du bac.

Ceci vient confirmer mon avis que les pompes doseuses sont aussi importantes que l’est l’osmolateur à un bac. Elles apportent confort et stabilité et permettent de s’absenter quelques jours sans avoir à former une personne pour la délicate distribution des produits. Elles évitent aussi une dérive du par exemple à un manque d’attention ou de temps.

De ce point de vue là, le Digidoseur+++ fait très efficacement son travail allié à un design que je trouve plus sympa que d’autres produits commerciaux. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter Neo3plus et j’en profite pour remercier Jean-Marc pour son support !

Contact : contact@neo3plus.com

Written by on Avr 27,2009 in: |

27 Comments »

  • Laurent dit :

    Bonjour,
    Voila je compte bientot investire dans des pompes doseuses mais j’hesite entre Grotech et neo3+ il est vrai que le prix est interessant mais y a t il 2 ou 3 pompes pour 284,99€
    De plus les Grotech ne sont elle pas plus précise? et n’offre t elle pas plus de possibilité en réglage? Je me tate car mon poissonnier me propose les Grotech à 350€ la difference de prix est faible.
    Si vous pouviez m’aider a faire le choix
    Cordialement

    • Phullbrick dit :

      bonsoir

      Le digidoseur est livré avec 3 pompes de base. Je ne peux faire la comparaison car je ne possède pas le Grotech, désolé. En revanche, à l’époque de mon choix j’avais trouvé des comparatifs d’utilisateurs sur les forums francos : FNR et Océan Passion, sur ce dernier l’auteur du Digidoseur (JMS) intervenait pour soutenir la comparaison. Au final le Digidoseur utilise une technologie aussi précise, à moindre coût (70€ quand même), est évolutif et fait travailler une pme française ce qui n’est pas un détail non négligeable pour moi.

      lien : http://www.ocean-passion.com/aquariophilie_marine_et_recifale_postlite_3898_digidoseur.html

      Bon choix Laurent 🙂

      Amicalement,

    • jms dit :

      Juste une petite info, le digidoseur+++ est équipé avec la même marque de pompes allemandes, seule le diamètre des tubes est légèrement différent.
      Pose donc la question à ton poissonnier comment il fait pour corriger les dérives de dosage des pompes lorsque le tube vieilli, et si rotech propose une alarme de niveau dans les flacons sur leur doseur…enfin, peux tu rajouter une pompe sans être obligé de racheter un kit d’extension ?
      Tous ça c’est en standard sur le digidoseur+++
      Bon choix

    • bloodyymary dit :

      moi j’ai aussi le digidoseur depuis quelques temps et franchement je n’ai rien a redire, mes parametres ne font plus yoyo c’est génial
      je n’ai jamais ette decu par neo3plus, j’hésite meme a en acheter un autre pour mon 2eme rsm
      Sinon, question pour phull
      tu tourne a combien de chaque solutions ? moi je suis passé de 15 à 20 et la je suis a 25 mL de chaque bouteille par jour !!!

      • bloodyymary dit :

        en fait j’hesite entre racheter un digidoseur ou acheter un rac d’occaz avec un digiph de neo3plus, juste pour comparer mes 2 rsm et la pousse des coraux avec 2 methodes d’ajout de ca different
        qu’en penses tu ?
        est ce qu’un rac est trop « puissant  » pour notre bac ?

        • Phullbrick dit :

          je ne saurai dire mais d’après ce que j’ai lu ici et là, un RAC est souvent déployé sur des volumes plus importants où la consommation l’exige sinon il faudrait envoyer des bouteilles entières de balling dans le bac ! 😀

          2 RSM chez toi, fichtre !! 🙂

      • Phullbrick dit :

        oui avoir des pompes doseuses ça change la vie de l’aquariophile, ça c’est certain surtout en balling !!

        je suis à 25 ml comme toi avec parfois des petites poussées à 30/35 ml selon la consommation des coraux 🙂

  • Dlteck2000 dit :

    Hello Phull,

    As tu testé le mode fragmentation, j’ai la flemme de me pencher dessus et au premier abord j’ai un peut de mal à comprendre comment ça fonctionne.

    Apparemment il n’est pas possible de fragmenter un produit sur une plage horaire ?

    • Phullbrick dit :

      Salut Dlteck 🙂 Non car mes distributions sont à heures fixes comme conseillé par Tridacna.

      Toutefois j’avais posé la question à JM, de mémoire et sauf erreur, c’est la commande fractionnement qu’il faut utiliser et celle-ci se déclenche X fois (selon la valeur indiquée) à partir de minuit. Tu ne peux pas choisir le nombre de factionnements à partir d’une heure XXhXX, par défaut le Digidoseur commence au début de la journée.

      J’espère ne pas dire de bêtise….

      J’attends de voir en images ton futur bac à boutures 🙂

  • studio54 dit :

    Salut Olivier,

    Je viens apporter mon témoignage également, je n’avais pas vu ta page consacré au Digidoseur+++
    Perso je ne l’ai que depuis peut, je l’ai équipé d’une pompe en plus. Ton article est vraiment bien expliqué, parfait !
    Cet appareil est vraiment bien réalisé, la qualité du travail en le démontant, conclus la réputation de JMS sur les forums.
    Simple d’emploi, très intuitif sur les indicateurs a l’écran (on pourrait penser le contraire mais non). Franchement je trouve vraiment génial, qu’avec aussi peut de Digit, il soit possible de faire quelque chose de lisible et que le Kidam comprenne quelque chose au final. Certaine grande marque n’y arrive pas. Il est vrais également que des grands noms en Aquariophilie marine ne permette pas d’étalonner les pompes, finalement l’appareil ne sert a rien a mes yeux si la possibilité n’est pas donnée, dans ce cas on ne verse jamais la bonne quantité, alors l’écart de prix (ou pas) ne me pose plus de probleme sur la question, je prends !

    Un bémole, mais qui n’est pas lié a la fabrication.
    Je trouve les pompes aussi bruyantes que l’osmolateur (tunze), mais dans ce cas c’est normal 🙂 Il faut toujours que nos machines fasse du bruit…En gros je deviens fou, la prochaine maison disposera d’une MEGA piece déporté a l’extérieur de la maison avec tous le matos, décantation comprise (surtout elle) 🙂

    Bref, que du bonheur avec le Digidoseur (ca rime non ?)
    Vous pouvez acheter, y a rien a redire, et Dieu sait si je suis critique.

    @+

    • Phullbrick dit :

      Merci de ton témoignage. Cela fait maintenant 8 mois que je l’utilise avec la meme satisfaction et tranquillité d’esprit. Je suis soulagé de la corvée de gérer la supplémentation, et mon bac profite d’un automate qui n’oublie jamais et le fait avec régularité ce qui profite au bac, paramètres très stables ! 🙂

  • studio54 dit :

    Par contre, je note ton « tips » sur la plaque percée pour accueillir les petits tubes ! Je me demandais bien comment j’allais optimiser cela. Merci 🙂

    • Phullbrick dit :

      En fait tu peux faire ça avec n’importe quel bout de plastique, là le hasard a fait que la taille (Lxl) et le diamètre des 3 trous étaient juste aux bonnes dimensions. Mais tu peux aussi récupérer un bout de plexi et l’utiliser avec de la superglue. Avec les colles d’aujourd’hui on peut presque tout faire 😉

  • Lepers dit :

    Salut Olivier,

    Super Article !!
    Je suis en train de me tâter à remplacer mon RAH par du Balling et donc des pompes doseuses.

    Un système 4 canaux suffit il ?
    Est il possible ultérieurement de faire évoluer et donc d’ajouter des pompes doseuses ?

    • Phullbrick dit :

      Salut Cédric et merci 🙂

      Bon l’avantage du digidoseur c’est qu’il est évolutif, tu peux ajouter une pompe à la fois si tu veux sur la base de départ de 3.

      Après pour le balling 3 pompes c’est suffisant, mais selon ton fournisseur par exemple tridacna, ou all marine, ou encore grotech tu peux avoir envie d’ajouter d’autres produits. Là c’est un choix personnel. Par exemple, j’utilise les solutions ABC + vitamines de Grotech, mais avec une distribution par semaine, ça vaut pas le coup de l’automatiser, je peux le faire ça prend 2 sec. En revanche pour le balling je n’imagine pas le faire sans pompes doseuses aujourd’hui 😉

  • bullie dit :

    Bonjour à tous,

    je me pose une question à propos de la méthode de supplémentation Balling « light » : s’il faut changer 10% d’eau par semaine pour compenser l’augmentation de NaCl, on ajoute par exemple 400 mg/L/semaine de calcium (soit 12 g/semaine pour un bac de 300 L). Du coup il faut que la croissance des coraux durs et autres algues calcaires consomme bien plus que 50 g/mois pour que la supplémentation ait vraiment du sens, non ? Un bac qui gagne 200 g ou plus de squelette corallien vivant par mois est un bac exceptionnel il me semble ? J’aimerais avoir vos éclaircissements car j’hésite sur le système à installer pour mon nouveau bac (récifal pur) : RAH+RAC ou dosage automatique.

    Je suis d’accord sur le fait que la supplémentation s’adapte à la consommation, mais faire 10% de changements d’eau par semaine (au passage, méthode coûteuse et contraignante utilisée il y a déjà 20 ans et qui marchait) est en elle-même une supplémentation, qui peut couvrir les besoins pour la majorité des bacs. N’est-ce pas un drôle de retour aux anciennes méthodes?

    • Phullbrick dit :

      Bonjour,

      Alors pour ma part et pour faire simple je n’associe pas le balling à des changements d’eau « spéciaux », et je me contente de mes changements d’eau habituels tous les 15 jours. Je n’ai pas constaté une augmentation de la salinité de l’eau qui reste très stable dans le temps (1023/24). Cet été j’ai quasi fait un « reset » du bac avec un changement de 80 litres sur 100 litres estimés, ceci pour remettre une éventuelle dérive à zéro.

      J’ai donc opté pour une solution light de la méthode ligh 😀 Au final basée sur une observation personnelle. En revanche je pense que les changements d’eau mensuels réguliers sont tout de mème importants pour le bac.

  • Laurent dit :

    bonjour

    Voila je viens de tomber sur cet article très interressant et très reusssi . merci
    ma question est la suivante: Mon bac n’est pas encore tres peuplé mais mes parametre varient souvent comme mon Kh actuellement a 6.5. Je voudrais utilisé dé maintenant le digidoseur pour stabilisé toutcela avant l’apport de nouveau vivant.n’est ce pas trop tôt pour le mettre en place ? et le reglage des doses doit il se faire a chaque integration de vivant ? Ce reglage n’est il pas trop difficil ?

    merci

    laurent

    • Phullbrick dit :

      Bonjour Laurent, désolé pour le retard de ma réponse.

      Je pense que tu peux l’utiliser dès que tu as besoin de supplémenter les éléments principaux (kh/ca/mg…). Tu fais un relevé des paramètres un dimanche puis le dimanche suivant, tu auras alors ta consommation sur une semaine, divisée par 7 la dose journalière. C’est comme ça que j’avais procédé.

      Effectivement à chaque ajout surout de SPS, LPS, il faudra ajuster car les animaux ajoutés viendront consommer en plus. De toute façon il faut contrôler régulièrement en balling car même avec une population stable, les besoins évoluent.

      Donc pas de difficulté à mettre en oeuvre 😉

      Amicalement,

      Phull’

  • zinedine dit :

    Bonjour à toi,
    tout d’abord un grand merci pour le temps passé a la création de ton blog grâce a toi j’ai pu commandé de superbe barrete de led bleu pour le début de soirée soucis je n’arrive pas a les coller donc je pense les visser mais j’ai peur de touché qq chose que je ne devrai pas…
    J’ai moi même un redsea 130d amélioration brassage, éclairage je me lancerai bientot dans un osmolateur et un système électrique plus sérieux (panneau).
    Mais pour tout cela j’aimerai tes conseils histoires d(éviter peut etre des erreurs choisir ainsi les meilleurs élements car tu as du fire des erreurs a éviter.
    J’espère sincerement pouvoir échanger avec toi car j’aime beaucoup de que tu fais et j’adore ton nano et j’aimerai le reproduire.
    J’espère donc avoir vite des tes nouvelles car tout cela est passionant à bientôt

    • Phullbrick dit :

      Bonjour Zinedine, merci de ton message. Pour ma part je collais les éléments supplémentaires simplement avec de la cyano, c’est plus simple.

      Si tu as des questions j’essaierais d’y répondre selon mes connaissances, et bravo pour ton blog également.

      Amicalement

      Phull’

  • texou82 dit :

    hello!!
    J’ai acheté le neo3 +, mais concernant les produits, hormis tridacna, les produits Grotech Khca ou corall a,b,c sont ils fiables?
    Lequels dois-je choisir entre KhCa et Corall?

    Merci pour ton aide.

    • Phullbrick dit :

      Salut Texou, bravo pour les pompes Neo3+, j’espère que tu seras satisfait de ton choix.

      Pour les produits, j’ai tourné un certain temps sur Tridacna puis j’ai commandé sur un site de vpc allemand, sinon je pense que je serais parti sur du Grotech en poudre pour composer mon balling. Ex http://www.poisson-or.com/Additifs-marin-Grotech/11326-grotech-calcium-pro-1kg.html

      Oui j’utilise du Corall ABC de Grotech pour mon nano actuel, j’essaye de ne pas surdoser mais je pense que les coraux apprécient.

      Alors que penses-tu des pompes de Neo3plus ? 🙂

      Amicalement

      Phull’

      • texou82 dit :

        Hello!!
        Merci bcp pour ton aide!! mais je sais pas quoi choisir car je connais pas la différence entre KhCa 1-2-3 et Corall a-b-c
        D’après Phillippe, il partirait plus sur tridacna, car les produits Grotech en liquide c’est pas top!!
        j’ai toujours pas mis mes NEO3plus en eau car je sais donc tjrs pas quoi utiliser… 🙁
        Tu me conseilles quoi comme produit pour 3 pompes? CA, KH, sel? ou autre chose?

        Merci encore

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL


Laisser un commentaire

Powered by WordPress | Theme: Aeros 2.0 by TheBuckmaker.com